Le dico des matières #1

En navigant sur le Bon Coin, je suis tombée sur des descriptions avec des noms de matières inconnues… l’occasion de lancer une nouvelle série dans laquelle je vais à la découverte de ces matières, vieillottes ou ultra-modernes, dont les noms ne font plus ou pas encore partie de notre quotidien.

Un Plastique : la bakélite

La bakélite est un plastique inventé par le chimiste belge Leo Baekeland entre 1907 et 1909, omniprésent dans les maisons dans la première moitié du XXème siècle. Maintenant obsolète, on le retrouve essentiellement dans les objets rétros. En fait je connaissais cette matière sans savoir son nom, puisque j’ai connu le téléphone à cadran rotatif :-).

Utilisation : interrupteurs, téléphones, boules de billards, meubles, et plus !

Propriétés : léger, résistant à la chaleur et à beaucoup de produits chimiques, excellent isolant électrique

Valeur : dépend de l’objet, mais le matériau lui-même semble avoir peu de valeur.

Style: forcément vintage.

Un Verre: l’opaline

L’opaline est un verre teinté dans la masse, avec des effets irisés obtenus par l’adjonction d’oxyde d’étain. Blanc laiteux d’après wikipedia, il peut être de toutes les couleurs selon d’autres sources. La même technique appliquée au cristal donne le cristal d’opale.

Utilisation : vases, vaisselle. Matinenant : décoration, collection. Je l’ai trouvée en plateau sur une commode sur LeBonCoin (image ci-dessus) — dans ce cas précis je suppose que c’est simplement du verre teinté ?

Valeur : assez précieux, les prix dans les enchères varient de quelques centaines à quelques milliers d’euros, selon la décoration etc.

Style : XIXème (Empire, Restauration)

En conclusion : si je vois de la bakélite, c’est ancien et de bonne qualité sans plus de valeur. De l’opaline, cela peut avoir beaucoup de valeur, mais il faut vérifier la qualité de la matière.

Nope #2 : le meuble ultra-bariolé

On trouve des objets parfois tellement curieux sur Pinterest, je me demande dans quel intérieur ils pourraient trouver leur place. En tout cas pas chez moi.

C’est une question de goût, c’est sûr. Mais quelque fois notre âme d’artiste ne va-t-elle pas trop loin ?

Fauteuil ou décor ?

On peut les trouver carrément moche ou pas. Je comprends qu’un fan de Star Wars puisse s’amuser d’avoir des fauteuils X-Wings, ou que des enfants aiment s’asseoir sur des oeufs. Admettons.

Mais c’est sans tenir compte des aspects pratiques : difficile à laver, fragiles, plein de recoins prêts à accueillir la poussière… donc vraiment, je dis non.

Abus de peinture

J’aime beaucoup l’idée de repeindre d’anciens meubles pour leur donner une nouvelle vie. Mais là encore, si c’est juste pour décorer mon intérieur, je vais faire attention à ne pas en faire trop. Je garde les expérimentations pour le laboratoire.

Chacune de ces pièces est assurée d’attirer l’attention du visiteur. Je crois que c’est cela qui me bloque, en fait. Quand quelqu’un rentre chez moi, je pense que ce serait bizarre d’avoir les regards attirés de façon prononcée sur un meuble par trop original. Il faudrait alors en discuter, raconter comment je l’ai fait, etc. Mais ce n’est pas pour cela que j’invite des gens chez moi :-).

Si je trouve une pièce un peu originale comme cela et que c’est vraiment un coup de cœur… à la limite elle pourrait se retrouver dans la chambre ou un coin discret. À votre avis, à quel endroit peut-on mettre de tels meubles ?

Revue de presse #8, – octobre 2019, 2e quinzaine

Une sélection très éclectique des articles que j’ai trouvé les plus intéressants ces derniers temps : on découvre de nouvelles boutique, une designer, un objet curieux, et des conseils vraiment pratiques pour garder sa maison propre.

Inspiration.

Paul Bert Serpette – MilK Decoration mets en scène des objets chinés chez cet immense brocanteur dont j’ignorais auparavant l’existence, newbie que je suis.

4 questions à Chanel Kapitanj et son univers métallique – Déco Idées nous fait découvrir une designer belge qui crée de beaux objets en métal. Ce n’est pas ma matière préférée, mais ses créations sont légères et très jolies je trouve.

Gaëlle du blog À part ça nous fait découvrir les tables gate leg – pratique et stylé pour les petits espaces, une idée à retenir.

Décorez vos toilettes ! – l’atelier ML Déco nous donne plein d’idées pour décoré cet endroit particulier… où l’on peut se permettre des originalités.

Déjà vu.

Pourquoi choisir une verrière ? – Architecture-Bois nous rappelle que c’est toujours une bonne idée d’installer une verrière dans son intérieur.

Papiers-peints Les dominotiers, une invitation au rêve ! – Madame décore nous donne une bonne adresse pour aller voir des papiers peints XXL en grandeur nature, à Paris.

Pratique.

Questions sur les comptoirs de quartz, granite, marbre, Dekton et porcelaine – le Déconome nous offre un article très riche et super intéressant pour nous aider à choisir notre comptoir de cuisine ou de salle de bain. À garder en référence. Il manque juste un petit tableau récapitulatif.

7 astuces déco pour une maison propre – une Hirondelle dans les tiroirs explique à peu près tout ce que je recherche pour me simplifier le ménage en choisissant les bons meubles. OK les roulettes en vrai je préfère éviter. Et je n’avais pas pensé au meuble séchoir. Bref, excellente checklist.

Tapis : tendance déco et DIY – Elodie dans son petit monde nous donne des trucs pour trouver le bon tapis avant l’arrivée de l’hiver.

Cet article vous a plus ? Likez, pinnez, et dites-moi en commentaire ce qui vous a le plus intéressé, si vous préféreriez un autre format, si c’est trop long, quelle fréquence de publication, etc.

Visite chez Maisons du Monde

Plus précisément la boutique Maisons du Monde de Paris IIe, boulevard de Montmartre. Je voulais initialement visiter la nouvelle boutique Anthropologie à Opéra, mais elle était toute petite et peu intéressante donc je me suis rabattue sur un classique de l’ameublement, le Maisons du Monde le plus proche.

Anthropologie en 2 mots.

Petit, pas mon style. Très fleuri et chargé de motifs, plutôt art déco. J’aime le velours et les fleurs, mais là non. Je retiens quand même qu’ils ont un bon choix de boutons de portes ou de tiroirs, ça peut servir. Eventuellement de la vaisselle pu des petits objets déco, mais je n’en suis pas là pour l’instant. Et puis c’est assez cher. Je connaissais Anthropologie pour ses magnifiques vitrines, et même de ce côté je n’ai pas été impressionnée. Bref, grosse déception .

Maisons du monde Paris II

Je ne présente pas cette enseigne que l’on voit partout, sur tous les blogs, sur Pinterest etc. La boutique où je suis allée est située non loin des grands magasins Haussmann, sur 3 étages. Les décorations de Noël sont déjà prêtes sur les étals de l’entrée. Ce n’est pas ce que je recherche mais ils ont de jolis objets blancs, verts, rouges, avec beaucoup de matières naturelles. Je voudrais surtout tester des canapés et voir des tables. En visitant, je réalise que je ne suis pas très fan des tables Maisons du Monde. Je ne les trouve pas assez fines, du moins celles exposées. Depuis que j’ai vu les tables Bolia je crois que je suis devenue plus difficile.

Quelques objets attirent mon attention ici et là : une commode, de grosses valises de rangement un peu vintage… ma photo est nulle mais j’avais déjà repéré ces miroirs teintés et je dois dire qu’en vrai c’est encore mieux. J’aime beaucoup ce petit jeu de couleur.

Canapés

Côté canapés, c’est plus convaincant que chez Roche Bobois à mon goût. Je trouve plusieurs canapés bien confortables. Malheureusement pas tous. Il faudra vraiment que je teste avant d’acheter ! Certains canapés étaient perchés sur des étagères donc je n’ai pas pu les essayer.

Voici donc ma petite sélection :

1 Canapé Delphes. J’aime beaucoup de choses dans ce canapé : je suis bien assise dedans, il y a une tablette-tiroir intégré, il est entièrement déhoussable. La structure en bois lui donne un charme que j’apprécie. L’aspirateur passera facilement en-dessous. J’aime même la couleur ! Deux bémols : c’est un petit 3 places, et je ne suis pas fan du cannage. Mais le cannage reste discret.

Canapé Delphes kaki, 3 places, 1190€

2 Canapé Louise. Celui-ci n’est pas aussi convaincant : je le trouve trop mou et trop profond, les pieds sont un peu bas pour l’aspirateur. La structure n’est pas déhoussable. Un avantage : le coussin unique pour l’assise, assurant le confort de toutes les personnes assises. Je le garde ici parce que je le trouve joli quand même.

Canapé Louise en lin, 3/4 places, 999€

3 Canapé Berlin. Je prend note de celui-ci car je l’ai trouvé bien confortable, j’étais bien assise dedans, pas trop enfoncée. Dommage qu’il n’existe qu’en convertible. Pour faire moins cher on peut se rabattre sur la version suédine, qui a aussi son charme. Sinon je trouve qu’il manque un peu de finesse. Pour un cuir j’aurai aimé tester le Prescott mais il n’était pas exposé.

Canapé Berlin, convertible 3 places, cuir marron, 1690€

4 Canapé Mister. Celui-là est une grosse déception. Je le trouve très décoratif, avec une belle couleur de velour. Mais l’assise est vraiment trop basse, je risque de me casser le dos en me relevant. Et avec cette forme je ne sais pas trop comment m’asseoir. Je ne parle pas de l’entretien. On pourrait penser qu’il entrera bien dans un petit salon, mais… le style n’est-il pas trop majestueux pour cela ?

Canapé Mister, velours bleu, 2/3 places , 1190€

Conclusion.

J’ai récupéré le catalogue en version papier : c’est bien plus agréable à naviguer que la version en ligne, et il permet d’avoir un aperçu rapide de tous leurs meubles. La collection Maisons du Monde est très diverse, même si leur style reste caractéristique je trouve. J’irai probablement chez eux pour trouver de beaux miroirs, peut-être plus.

Pour le choix du canapé, il faut que je raffine mes critères de sélection :

  • Hauteur sur pattes (pour l’aspirateur),
  • Longueur (quel maximum ?),
  • Type de structure : bois ou intégré ?
  • Déhoussable entièrement ou pas,
  • Matières,
  • Coussin unique,
  • Hauteur de l’assise ,
  • Profondeur de l’assise,
  • Angle ou pas,
  • Coffre ou rangement intégré,
  • Choix de couleurs,

J’ai l’impression que choisir un canapé est très compliqué… c’est juste moi ou c’est normal ?

Revue de presse #7, – octobre 2019, 1ère quinzaine

Ce n’est pas toujours facile de choisir, mais je souhaite rester entre 5 et 10 articles pour que l’article reste assez court.

Inspiration.

Ma sélection de 27 chaises iconiques – Pierre Papier Ciseau nous propose un tableau original représentant 27 chaises, en expliquant le choix de chacune. Une jolie fresque des principales chaises designe.

Osez un papier-peint fleuri ! – Turbulences déco essaie de nous faire envie avec toute une sélection de papiers peints fleuris en tous genre… et franchement… j’aime bien, par exemple le style botanique, ça pourrait bien aller pour décorer une petite pièce où l’on peut prendre le temps de contempler les murs.

L’arrondi qui apaise l’espace – Nathalie de Regards et Maisons nous donne des idées pour mettre des arrondis dans nos murs. C’est vrai que ça donne tout de suite un caractère à la pièce.

Déjà vu.

50 tables basses pour tous les styles – la liste est longue mais a l’avantage de mettre en évidence l’extraordinaire diversité des styles de table basse. On retrouve bien sûr les tables gigognes, que j’avais remarqué lors de ma visite aux Galeries Lafayette.

Pratique.

La VEFA : mode d’emploi – Clem Around the Corner nous raconte comment se passe une Vente en État Futur d’Achèvement. Je vous raconterai mon expérience (mouvementée) d’achat dans l’ancien bientôt, si ça se termine !

5 nouvelles boutiques déco à découvrir dans Paris – Madame Décore nous partage ses bons plans. À tester.

9 plantes et arbustes à planter dans son jardin pour nourrir les oiseaux en hiver – tout est dans le titre. 18h39 nous livre un article original avec d’excellentes idées. Je note l’aubépine, qui aura l’avantage de dissuader des intrusions en sus. L’inconvénient : pour ceux qui ont des baies, ça peut vite être salissant non ?

Cet article vous a plus ? Likez, pinnez, et dites-moi en commentaire ce qui vous a le plus intéressé, si vous préféreriez un autre format, si c’est trop long, quelle fréquence de publication, etc.

Visite de Roche Bobois

J’ai profité d’un récent passage au CNAM pour visiter l’une des boutiques parisiennes de Roche Bobois, sise boulevard de Sébastopol, juste à côté du musée des Arts et Métiers. Cette boutique est un véritable labyrinthe sur 3 niveaux. On n’en finit pas de passer de pièce en pièce, en montant et descendant des escaliers de toutes sortes. De fait, je crois avoir fait le tour mais je n’en suis pas sûre à 100% ;-).

Je dois dire que je n’ai pas été vraiment séduite parce que j’ai vu. J’ai apprécié certaines pièces, c’est vrai, mais je ne les mettrais pas chez moi pour autant. Pour raison de prix et de place, bien sûr, mais aussi parce que ce n’est pas vraiment mon style.

J’ai surtout voulu tester les fauteuils et les canapés. Grosse déception : la plupart des canapés sont beaucoup trop profonds, j’ai du mal à me relever après être assise, et j’ai le dos mal calé malgré les coussins. Les fauteuils sont généralement beaucoup mieux calibrés. Les fauteuils Edito et Dot sont pivotants, et je trouve ça assez rigolo et pratique. Pour les autres, ce que j’aime, c’est le revêtement cuir, très chaleureux. Pour un petit salon je crains que ce soit difficile de les faire rentrer quand même, et vu le prix je vais y réfléchir plutôt trois fois que deux.

Fauteuil Byblos, 2512€ ; Fauteuils Zeste, 1920€ ; Fauteuil Edito (finition cuir), 2190€ ; Fauteuil Dot, 1640€

Côté table, le style est plus varié que chez les Scandinaves. L’aspect du merisier est très chic. Justement, trop chic. La table industrielle a un défaut que je vois très souvent : des pieds volumineux, qui rendent l’assise inconfortable en bout de table.

La collection Hauteville, avec une belle table de repas à 2060€. Diamètre 120, avec rallong 50 cm. Existe aussi en diamètre 100, avec 1 ou 2 rallonges de 50cm, ce qui peut permettre une très belle tablée. Finitions personnalisables.
La table de repas Syntaxe, 3340€

Les tables basses sont rondes, ovales, rectangulaires, gigognes ou à tiroir… il y a des idées à prendre. L’ovale très allongée peut mieux s’adapter dans certaines pièces. Les tiroirs, toujours pratiques — mais est-ce que ça ne rend pas la table trop lourde et encombrante ?

Table basse à tiroir non identifiée ; Table basses Maison Lacroix finition Onyx 1, 2060€ et 2, 1680€ ; Table basse Patchwork, 3470€ et banc TV Patchwork, 3290€

Autre meuble ayant attiré mon regard curieux : la bibliothèque, dans laquelle les livres sont rangés à 45° par rapport au mur. Une façon originale de les aligner, qui permet de jouer avec différentes positions. Bon évidemment, la vraie question, c’est : est-ce que c’est pratique au quotidien ? Est-ce que ça ne fait pas plein d’angles vides difficiles à atteindre avec mon chiffon. Et puis elle a le défaut si courant des bibliothèques : elle est ouverte, mes livres vont prendre la poussière :-(.

Que retenir de cette visite ?

  • Le cuir c’est confortable et chaleureux, je ne dirais pas non à un petit fauteuil,
  • Penser à la table ronde à rallonges pour gagner de la place,
  • Le design c’est cher et pas forcément plus confortable que le reste, ni plus pratique, ni plus joli. L’avantage ? La qualité et la possibilité de personnalisation.

Nope #1 : bois extrême

Je l’ai déjà dit, j’aime les matières naturelles en général et le bois en particulier. Mais… il y a des limites. Comment faire rentrer le bois brut chez moi ? Je pense que ce sera par touches discrètes. En tout cas pas de ces deux façons là.

Le bois brut trop luxueux

Je ne suis pas très fan des compositions bois/résine, qui donnent un air de diorama aux meubles. C’est beaucoup trop luxueux pour entrer chez moi, je pense que ces meubles sont plus appropriés dans un hôtel ou un restaurant.

Outre l’aspect déséquilibré entre la lourde souche et les pieds très fins, j’ai peur de m’accrocher sur les bords. Le mélange bois et eau me semble mieux convenir à une maison de campagne ou de bord de mer.

La résine permet de très beaux effets, c’est vrai… mais résistera-t-elle aux aléas de la vie de tous les jours ? C’est beaucoup trop beau pour tenir chez moi. C’est de l’art. Je l’apprécierai beaucoup mieux dans un hôtel, restaurant, musée, bref dans un lieu où ces objets charmeront les yeux du public.

Le bois brut « cabane des bois »

J’aime pouvoir passer un coup de chiffon sur mes meubles sans qu’il s’accroche partout. Et puis je n’habite pas au milieu d’une forêt, ni même à la campagne. Je suis en pleine ville, dans la région parisienne… le total look bois brut me semble peu approprié dans ce cas.

Je l’ai dit, j’aime le bois, mais là… j’ai vraiment peur de m’accrocher les bras en me lavant. C’est trop rugueux. Et comment nettoyer de l’écorce ?

Quand le total look bois arrive dans la salle de bains… j’ai l’impression d’être dans une cabane. Certainement pas chez moi :-). Et vous, ça vous fait penser à quoi ?