L’isolation du toit

le

Au mois de juillet, je vous avais racontĂ© comment nous avions dĂ©moli les plafonds de l’Ă©tage et libĂ©rĂ© l’accĂšs au toit. Nous avions alors dans l’idĂ©e de refaire l’isolation, non pas au niveau des combles comme avant (combles perdus), mais directement sous le toit, pour donner de la hauteur dans les chambres. Le bureau Ă©tant plein de matĂ©riel en stock, nous procĂ©derons en deux temps : chambre et salle de bains, puis bureau.

Préparation

Avant de se lancer, mon frÚre avait passé du temps à déterminer nos besoins en isolation, quels matériaux choisir, quelle épaisseur pour quelles performances etc.

Son choix s’Ă©tait arrĂȘtĂ© sur biofib-Trio, un biosourcĂ© isolant chanvre/coton/lin qui semble possĂ©der d’excellentes qualitĂ©s techniques et qui, au passage, revenait moins cher que le polyurĂ©thane… Pour assurer une bonne isolation en suivant les instructions on a calculĂ© qu’il fallait une Ă©paisseur totale de 280mm : 60mm entre les chevrons, puis encore 160mm entre les pannes. Enfin, des plaques de plĂątre viendront consolider le tout et rajouter encore une petite Ă©paisseur d’isolant.

L’Ă©paisseur totale fait que les pannes ne seront plus visibles, et ne pourront pas non plus ĂȘtre utilisĂ©es pour fixer directement les fourreaux. On prĂ©voit donc un systĂšme de suspentes. Autre consĂ©quence : on pourra poser le frein vapeur sans avoir Ă  se prĂ©occuper de contourner les poutres.

Avant de faire la commande de matériel, il a fallu calculer la surface nécessaire :

  • pour les plaques moins Ă©paisses, surface du toit – surface occupĂ©e par les chevrons
  • pour les autres, simplement la surface du toit.

On arrondit bien sĂ»r, et on ajoute 10% environ pour les pertes en dĂ©coupes, ce serait bĂȘte de manquer.

Au mois de juillet, en prĂ©vision de l’accĂšs au plafond de l’escalier, notre pĂšre et mon frĂšre ont construit un plancher provisoire Ă  partir des poutres rĂ©cupĂ©rĂ©es lors de la dĂ©molition du plafond. Bien pratique !

Suspentes

AprĂšs avoir traitĂ© les poutres au xylophĂšne (merci papa), mon frĂšre a commencĂ© Ă  fixer les suspentes dĂšs le mois de juillet . Ces tiges mĂ©talliques serviront Ă  maintenir l’isolant, puis Ă  fixer les fourreaux pour les plaques de plĂątre.

Il s’agit de les fixer de façon trĂšs prĂ©cise pour pouvoir avoir un plafond parfaitement plan. Pour cela, Philippe utilise le laser et un cordeau. Il en faut aussi en nombre suffisant pour bien supporter le poids de l’isolant : au moins 3 pour chaque panneau de 120×60. Cela fait beaucoup plus que si on posait des suspentes seulement pour les placoplĂątres. Les derniĂšres suspentes sont posĂ©es dĂšs le retour des vacances, avant la rentrĂ©e ! Il faut aussi acheter une Ă©chelle un peu plus haute pour atteindre le toit au milieu de la piĂšce…

Pose de l’isolant

La commande avait Ă©tĂ© faite dĂšs le mois de mai, et on l’attendait pour septembre… 5 palettes, pour 21 mĂštres cubes d’isolant, un semi-remorque va bloquer la rue (dĂ©solĂ© les gens…) Finalement, elle arrive dĂ©but aoĂ»t ! La maison se retrouve littĂ©ralement envahie par les panneaux d’isolant, mais au moins on sait qu’on pourra l’installer avant l’hiver !

DÚs que les suspentes sont posées, Philippe se lance dans la pose des panneaux ! Les premiers panneaux ont du mal à tenir, il faut bricoler un peu, rajouter des baguettes et quelques suspentes, mais ça avance bien ! Les chutes permettent de combler les espaces dans les angles. Au bout de quelques jours, presque tous les panneaux fins sont posés entre les chevrons, et une bonne partie des plus épais. On y voit déjà plus clair dans le salon !

Pratique : avec cet isolant, pas besoin de protection spĂ©ciale ! Il n’est pas irritant, mĂȘme la poussiĂšre n’est pas nocive.

Pause tuile

Au-dessus de la salle de bains, nous allons installer le systĂšme de VMC. Il faut donc prĂ©voir une Ă©vacuation d’air, et donc installer un tuyau avec une tuile spĂ©ciale… avant de mettre un panneau ! Il reste donc un petit espace Ă  combler, en attendant que cette tuile soit posĂ©e. De mĂȘme, il faudra ajouter une tuile semblable pour l’appel d’air des WC. Prochain Ă©pisode : mon frĂšre monte sur le toit pour changer ces tuiles.

Pose de la porte

Comme prĂ©vu depuis la (presque) fin des travaux, les ouvriers sont revenus pendant la deuxiĂšme semaine de septembre pour changer la porte, avec cette fois-ci l’ouverture dans le bon sens !

Le plastique de protection est complĂštement retirĂ©, pour la premiĂšre fois on voit l’effet du vert aussi Ă  l’intĂ©rieur ! Changement non nĂ©gligeable… c’est qu’il va falloir adapter toute la dĂ©coration de la piĂšce Ă  ce vert 😋. Mais il y a encore du temps avant d’y arriver !

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. PurĂ©e, si avec ça vous avez froid! En tout cas, ça va faire un magnifique plafond cathĂ©drale, vous n’allez pas regretter tous ces efforts. Sinon, bravo aux menuisiers qui ont rĂ©ussi Ă  poser la porte Ă  l’endroit dĂšs la deuxiĂšme tentative 🙄 Toujours est-il qu’elle est trĂšs belle!

    Aimé par 1 personne

    1. Amy dit :

      Merci pour le commentaire. On testera cet hiver ! mais déjà pour la chaleur on sent une légÚre différence.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.