Le dico des matières #6

Un bois : l’OSB

C’est un abus de langage de parler de bois puisque l’OSB correspond en fait à des panneaux de grandes particules orientées, comme le précise Wikipédia. L’acronyme OSB correspond à l’anglais Oriented Strand Board. Toujours selon Wikipédia, ces panneaux sont fabriqués avec « de petits copeaux de bois rectangulaires compressés et encollés avec de la cire et de la résine (95 % de bois et 5 % de cire et de résine). Les couches sont créées par le déchiquetage du bois en lamelles, qui sont ensuite triées et orientées sur tapis. Le nombre de couches est déterminé en partie par l’épaisseur du panneau, mais il est limité par les équipements du site de production. »

Utilisation : En construction (beaucoup aux US), murs, planchers, meubles, il est utile en intérieur pour toutes sortes d’aménagement, mais aussi en extérieur. Plus d’idées sur desidées.net, par exemple.

Propriétés : Du fait de la présence de résine, ils émettaient souvent des COV (composés organiques volatils), mais c’est de moins en moins le cas, et on peut en trouver sans formaldéhydes 😌 (source).
Résistant, rigide, facile à travailler, il est aussi recyclable. Il existe 4 types d’OSB, du plus simple au plus résistant, numérotés 1 à 4. L’OSB3 et l’OSB4 conviennent pour les pièces humides.

Valeur : l’OSB est économique, avec des tarifs dépendant de la qualité, mais par exemple 6,85€/m² sans formaldéhyde chez Brico Dépôt, pour de l’OSB3, ou 5€26/m², toujours sans formaldéhyde, chez Leroy Merlin, pour de l’OSB1.

Style : Moderne si utilisé tel quel, mais sinon une fois recouvert de peinture, ou de papier peint, il s’adapte à tous les styles.

Un tissu : la percale

On parle de percale lorsque le coton est tissé très finement, avec une densité d’au moins 80 fils par cm², ce qui le rend plus doux que le coton standard (comme l’explique le site de La Redoute, par exemple). Selon Greige, une percale très haut de gamme atteint 120 fils/cm². Selon Wikipédia, ce n’est pas forcément du fil de coton. Enfin, le type de tressage distingue la percale du satin, et lui donne son aspect plus mat.

Tissage de la percale et du satin (source : Greige). Le tissage de la percale est traditionnel.

Utilisation : Essentiellement en literie, elle est aussi utilisée d’un côté de la cape des toreros (ça c’est Wikipédia qui me le dit). Donc draps, taies d’oreillers, housses de couettes…

Propriétés : Doux, résistant, respirant, cela dépend évidemment de sa qualité — qui dépend de la qualité du coton, de l’épaisseur du fil, de la densité du tissage…

Valeur : Moyen à haut de gamme, plus cher que du simple coton, le prix varie pour une housse de couette double, par exemple, entre 45 et 175€ (cf images), en fonction de la qualité.

Style : Classique ou moderne, pas trop prononcé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.