Atelier de menuiserie ✅

le

Le mois dernier, vous avez pu voir que l’atelier commençait Ă  prendre vie. Il reste toujours quelques finitions et coups de peinture Ă  donner, mais ça y est, il sert Ă  construire des meubles pour les autres piĂšces.

Quelques finitions

Il restait un espace Ă  combler au-dessus de la porte : Philippe y a mis de l’isolant avant de refermer avec de l’OSB. Il a aussi terminĂ© de fermer l’angle entre le mur et la porte. Cette fois-ci, quand on ferme la porte, il y a trĂšs trĂšs peu de bruit qui passe.

Il construit aussi un troisiĂšme plan de travail, qu’il installe entre les deux autres, lĂ©gĂšrement plus bas, pour accueillir la scie Ă  onglet et permettre de poser les planches de part et d’autres. Bien pratique !

Enfin, il y a du rangement Ă  faire ! Depuis des mois la majoritĂ© des outils Ă©taient dans le « salon ». DĂ©jĂ  beaucoup Ă©taient descendus, mais cette fois-ci Philippe fait place nette lĂ -haut et descend tout le matĂ©riel, soit dans l’atelier, soit dans la chaufferie. C’est que bientĂŽt, on va pouvoir s’attaquer Ă  la cuisine, et il faut donc faire de la place dans le salon. Beaucoup de choses restent dans des cartons : ce n’est pas un rangement dĂ©finitif, puisqu’il y a encore beaucoup de matos juste pour les travaux.

Les tiroirs du bureau

AprĂšs avoir fait dĂ©jĂ  pas mal de tiroirs pour l’atelier, Philippe commence un gros travail : fabriquer les 13 tiroirs du meuble de mon bureau. Pourquoi 13 ? Il y a 3 meubles de 80 cm de large, et j’ai prĂ©vu d’y mettre respectivement 4, 5 et 4 tiroirs. Ce sera symĂ©trique 🙂. Pour les plans, on ne sort pas Geogebra cette fois-ci. J’ai fait un petit dessin avec des dimensions approximatives (des profondeurs de 10, 20, 30cm). Philippe adapte ça Ă  la taille rĂ©elle des meubles, en tenant compte de toutes les contraintes : largeur des planches, etc.

PremiĂšre Ă©tape : dĂ©couper les planches des cĂŽtĂ©s. C’est pas mal d’organisation : il faut bien calculer combien il y en a de chaque longueur et de chaque largeur. Et dĂ©couper au millimĂštre prĂšs pour que le montage soit propre. Les fonds de tiroirs seront dĂ©coupĂ©s dans un contreplaquĂ© diffĂ©rent, dĂ©jĂ  fini. Pour une fois j’aide un peu : je fais l’arpĂšte en rĂ©cupĂ©rant les planches ou en les maintenant droites pendant la dĂ©coupe.

DeuxiĂšme Ă©tape : creuser des rainures, qui permettront d’insĂ©rer la planche de fond. Et percer des trous avec un guide pour les vis biaises qui serviront pour la fixation. Chaque planche est soigneusement poncĂ©e au grain 120. Travail Ă  la chaĂźne…

TroisiĂšme Ă©tape : peinture. Nous utilisons une peinture laquĂ©e blanche, pour obtenir une finition trĂšs lisse au toucher. Le dĂ©fi, c’est d’arriver Ă  poser les planches un peu partout pour qu’elles sĂšchent. Encore une fois, Philippe fait pratiquement tout, je peins juste quelques chants. Philippe ponce entre les couches, et lisse tout Ă  la paille de fer. Il faut pouvoir passer un chiffon microfibre sans que ça s’accroche.

QuatriĂšme Ă©tape : le montage. Ou comment utiliser son stock de serre-joints. Treize tiroirs, c’est beaucoup, la technique s’amĂ©liore au fur et Ă  mesure. Il faut Ă©largir lĂ©gĂšrement les rainures pour Ă©viter de forcer, et s’assurer d’obtenir un rectangle : un quadrilatĂšre, ça veut dire que les planches sont bien droites ; avec les quatre angles droits… pas seulement les diagonales de mĂȘme longueur.

Dans le meuble, on peut installer les rails. Cependant il faut en commander 3 nouvelles paires un peu plus courtes pour les 3 tiroirs les plus haut, car le systĂšme de fixation du meuble au mur empĂȘche de fixer les rails longs.

Encore une petite couche de peinture sur les extĂ©rieurs, et il ne reste plus qu’Ă  les monter… Pourquoi certains cĂŽtĂ©s ne sont pas peints ? Ce sont les façades, Philippe prĂ©voit de faire un placage chĂȘne, en rĂ©cupĂ©rant les planches d’une vieille armoire.

C’est presque prĂȘt, il faut juste trouver le temps de les installer… quand je ne suis pas en train de travailler… j’ai hĂąte de pouvoir remplir tout ça !

Et dans un prochain Ă©pisode : de la casse, dans la cuisine !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.