Un bureau de rĂȘve đŸ€©

le

Oh que le temps passe vite ! VoilĂ  dĂ©jĂ  plusieurs semaines que le bureau est prĂȘt et je ne vous ai pas encore racontĂ© !

Préparation et commande

Si vous avez suivi, il me fallait commander un plan de travail pour le meuble Ikea, et un autre pour le bureau. Mais mon intention n’Ă©tait pas d’avoir un bureau rectangulaire : pour maximiser sa taille, il fallait un bureau d’angle avec un pan coupĂ©. Vous l’aviez peut-ĂȘtre remarquĂ©, il Ă©tait dĂ©jĂ  sur les plans quand je cherchais la couleur du mur.

Un des derniers plans kozikaza

Pour optimiser la quantitĂ© de bois Ă  acheter, il m’a semblĂ© qu’il Ă©tait possible d’avoir cette forme de bureau en dĂ©coupant un trapĂšze dans un rectangle. Un petit schĂ©ma sur papier m’a confirmĂ© que ça devait ĂȘtre jouable… mais mon frĂšre prof de maths et menuisier amateur a trouvĂ© ma mĂ©thode inutilisable. Il lui fallait des mesures exactes. Il a sorti GĂ©ogĂ©bra. Et en quelques clics, il avait un modĂšle planaire sur lequel il ne restait plus qu’Ă  choisir la profondeur du bureau, et quelques autres dimensions.

Les dimensions finales du bureau dans GeoGebra. La longueur du plan de travail est une des dimensions dans la liste Ă  gauche (2,44).

Si la figure n’est pas Ă©vidente : pour reformer la planche d’origine, tourner le morceau DAEG et positionner E sur H et G sur F ; tourner le morceau FHCB et positionner H sur E et F sur G. Échanger les deux trapĂšzes de droite et de gauche quoi. C’est simple non ?

L’avantage de GĂ©ogĂ©bra, c’est qu’on a non seulement les dimensions du plan, mais les angles de dĂ©coupe et leur position. On peut fixer les dimensions contraintes, comme la longueur entre l’angle de la piĂšce et la fenĂȘtre. On peut aussi positionner le centre de gravitĂ© pour savoir comment placer au mieux le piĂštement. Exercice pour les collĂ©giens : quel est l’angle EGH sachant qu’il est Ă©gal Ă  GHF ?

J’ai donc commandĂ© un plan de travail de 65x245cm pour le meuble et 75x245cm pour le bureau. Difficile de trouver des sites qui font des plans de travail en bois massif : j’en compare deux, et finalement je pars sur laboutiquedubois.com, dont un de mes collĂšgues Ă©tait content. Je commande 4 Ă©chantillons : chĂȘne, frĂȘne, hĂȘtre et acacia.

L’idĂ©e est de commander du bois brut et de faire une finition nous-mĂȘme Ă  l’huile teintĂ©e. Mon frĂšre commande aussi des Ă©chantillons de teinture – j’ai envie d’une couleur assez foncĂ©e, on teste chocolat et noir. Sur les Ă©chantillons de bois, le chocolat est nettement plus joli. Entre les diffĂ©rents bois, la rĂ©sistance aux coups est Ă  peu prĂšs Ă©quivalente (stylo, criterium, cadenas, je m’amuse un peu). Finalement, c’est sur les lignes du bois et le prix que va se jouer la diffĂ©rence : j’opte pour l’acacia.

Je commande aussi un piĂštement : j’hĂ©sitais entre un FlexiSpot et un Tectake. Je pars sur le Tectake qui semble offrir des performances lĂ©gĂšrement meilleures pour un tarif Ă©quivalent. Je commande encore de la teinture pour les surfaces des deux plateaux (approximativement).

Montage et ponçage

Pour le plan de travail du meuble, il faut le dĂ©couper lĂ©gĂšrement pour qu’il s’ajuste parfaitement au mur. Entretemps, Philippe a aussi fixĂ© les meubles au mur. Une fois le plan de travail ajustĂ©, il suffit de le poser sur les meubles et de poncer en attendant de le teinter.

Le bureau demande plus de travail : il faut faire la dĂ©coupe, puis coller les morceaux ensemble. Pour cela, Philippe utilise des fixations en mĂ©tal et des lamelles. C’est l’occasion de tester une lamelleuse toute neuve 😊. AprĂšs avoir tout prĂ©parĂ©, Philippe monte les diffĂ©rentes parties et colle le bureau sur place, pour Ă©viter d’avoir Ă  transporter ce plateau assez massif.

Il faut ensuite récupérer quelques imperfections avec un mélange de colle à bois et de sciure. Puis poncer : à la machine sur le plateau, et à la main sur les bords.

Jusqu’Ă  prĂ©sent on a travaillĂ© en montant le bureau sur des trĂ©teaux. Mais on s’est dit qu’on pouvait le fixer sur le piĂštement avant de le teinter, ce n’est pas trĂšs grave si certaines parties en dessous ne sont pas teintes, et ce sera pratique de pouvoir rĂ©gler la hauteur pour travailler.

Nous montons donc le piĂštement de bureau assis-debout Tectake. Ce n’est pas bien difficile, mais les pieds sont lourds, et c’est bien d’ĂȘtre deux pour manƓuvrer, surtout une fois le plan fixĂ© dessus ! On le fixe de telle façon que le morceau central soit centrĂ© entre les deux pieds.

Teinture

Nous avons donc choisi une teinture chocolat, Ă  base d’huile de lin. Avant de teinter, nous commençons par Ă©taler un produit prĂ©parateur. Pour l’huile de teinture, il faut la mĂ©langer Ă  un accĂ©lĂ©rateur avant de l’Ă©taler avec une Ă©ponge spĂ©cialement achetĂ©e pour cette opĂ©ration. Enfin, aprĂšs quelques minutes, on passe un chiffon doux pour Ă©liminer les excĂ©dents de teinture.

C’est trĂšs joli !!! Le rendu est vraiment comme je l’attendais. Il n’y a plus qu’Ă  attendre que ça sĂšche pour pouvoir utiliser le bureau !

La fin de journĂ©e arrive et nous sommes fatiguĂ©s. On met l’Ă©ponge et le chiffon dans le sac Ă  gravats dans le couloir et on s’en va…

Le lendemain, en entrant dans la maison, nous sommes saisis… par une odeur de brĂ»lĂ©. Leçon apprise : l’huile de lin, en sĂ©chant, peut provoquer une combustion spontanĂ©e đŸ”„. Et il faut prendre au sĂ©rieux les notices, c’Ă©tait bien Ă©crit de mouiller l’Ă©ponge et qu’il y avait risque de combustion ! Le sac de gravats a pris feu, mais n’a pas fait brĂ»ler plus qu’un bout de manche Ă  balai et 2-3 trucs autour (merci Seigneur !). La principale consĂ©quence : une fine couche de poussiĂšre de suie dans tout l’Ă©tage, y compris dans le bureau dont nous avions Ă©videmment oubliĂ© de fermer la porte.

DeuxiĂšme leçon : la suie c’est assez galĂšre Ă  enlever. On arrive Ă  nettoyer pas mal au chiffon et Ă  l’alcool, mais pour rĂ©cupĂ©rer le meuble blanc, j’achĂšte un produit spĂ©cial « inserts ». Et pour les murs, pour Ă©viter d’Ă©taler et de faire des traces, j’achĂšte une Ă©ponge spĂ©ciale suie, en caoutchouc : ça fonctionne comme une gomme, et c’est assez efficace.

Le lit-banquette

Le lit Ă©tait heureusement encore dans son carton quand l’incident a eu lieu. Il a fallu patienter un peu pour l’installer, pour avoir nettoyĂ© le bureau complĂštement : le parquet, les vitres, les rideaux, les plans de travail, les meubles, les murs… 😛

J’ai choisi un lit Ikea Hemnes : comme ça il peut servir de canapĂ© en temps normal. Je n’ai pas encore eu l’occasion d’en profiter, mais ce sera bien agrĂ©able pour lire des articles ou juste rĂ©flĂ©chir sans ĂȘtre derriĂšre l’ordinateur.

Nous le montons le lundi de PĂąques, avec l’aide des enfants des voisins, qui vont bien mĂ©riter leur chasse aux bonbons/Ɠufs. Encore une fois, je suis trĂšs contente du rĂ©sultat ! Reste Ă  voir s’il sera confortable Ă  l’usage !

S’ensuit une bonne grosse commande chez La Redoute pour habiller le lit : protĂšge-matelas, draps, couette, oreillers et coussins, et leurs housses…

Encore une fois, la piĂšce gagne en allure. Il manque encore les tiroirs du meuble, un Ă©cran digne de ce nom pour travailler… et ensuite je pourrais m’attarder sur la petite dĂ©coration.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.