Opinion : peut-on vivre sans Amazon ?

Cela fait un moment que j’avais envie d’Ă©voquer ce sujet pour partager simplement mon expĂ©rience. Je n’avais pas vraiment suivi mais en dĂ©cembre dernier, la question du boycott d’Amazon a Ă©tĂ© soulevĂ©e, notamment avec une pĂ©tition. La presse en a donc discutĂ© un peu. Un journaliste remarque :

Pour ou contre, difficile aujourd’hui de faire sans le gĂ©ant. Meilleur signe, en clin d’Ɠil : la page web de la pĂ©tition qui appelle aujourd’hui Ă  son boycott est hĂ©bergĂ©e
 chez Amazon.

Face aux appels au boycott et Ă  une « taxe Amazon », le gĂ©ant se dĂ©fend, LCI, 17/11/2020

Et effectivement, une des meilleures rĂ©ussite du business d’Amazon n’est pas dans le commerce en ligne, mais sa plateforme AWS — une plateforme de services web en ligne d’une diversitĂ© Ă©tonnante que Google et Microsoft peinent Ă  concurrencer. Ce n’est pas d’AWS que je parle aujourd’hui, mais bien de la boutique Amazon, le gĂ©ant de la logistique.

Vivre sans Amazon : mon expérience

Cela fait plus de trois ans maintenant. Depuis septembre 2017, je n’ai plus rien achetĂ© sur Amazon. Depuis dĂ©cembre 2017, j’ai mĂȘme cessĂ© d’acheter sur Audible. Je n’achetais pas Ă©normĂ©ment sur Amazon, mais si je consulte mon historique, ma consommation avait largement augmentĂ© en 2015 et 2016…

Je ne suis pas sĂ»re que le volume des commandes soit reprĂ©sentatif des dĂ©penses effectuĂ©es, mais ça vous donne une petite idĂ©e de ma consommation de l’Ă©poque.

Photo de Negative Space sur Pexels.com

OĂč est-ce que j’achĂšte depuis ? Comment est-ce que je fais ? Et bien c’est simple, j’achĂšte sur une multitude de sites diffĂ©rents en fonction de mes besoins : sur Fnac ou Darty, CDiscount, Boulanger, sur La Redoute, Asos, Zalando, sur DĂ©cathlon, Truffaut, Playmobil, … J’ai achetĂ© des bouquins directement chez l’Ă©diteur, ou sur des petites librairies spĂ©cialisĂ©es. Avant 2020, j’ai aussi plus achetĂ© en magasin. Mais globalement, je crois que j’ai surtout fait des Ă©conomies en achetant moins !

Comment est-ce que je gĂšre le fait de devoir crĂ©er un compte Ă  chaque fois ? Je pense que c’est un des principaux avantages d’Amazon : on rentre le numĂ©ro de carte bleue une fois pour toute, on a un seul mot de passe, et tout est plus simple. Alors oui, c’est plus compliquĂ© d’acheter chez 1000 commerçants diffĂ©rents mais il y a 2-3 trucs qui peuvent aider.

1 Utiliser un gestionnaire de mot de passe. Vous devriez dĂ©jĂ  le faire, c’est le meilleur moyen d’utiliser des mots de passe solides, de ne pas avoir Ă  les retenir, et d’en crĂ©er de nouveaux sans se prendre la tĂȘte. J’utilise Bitwarden, et avec l’extension je me connecte Ă  n’importe quel site en quelques clics. Il y en a d’autres, payants, comme 1Password, je trouve l’extension moins pratique, mais il a peut-ĂȘtre d’autres avantages, je n’ai pas franchement pas fait la comparaison. Pendant longtemps, j’ai simplement utilisĂ© le gestionnaire de Firefox, avec un mot de passe maĂźtre : c’est ça qui est important, avoir un bon mot de passe maĂźtre !

2 Apprendre son numĂ©ro de carte bleue par cƓur. Parce que oui, ce qui prend du temps, c’est de devoir trouver la carte et de recopier le numĂ©ro. Et 16 chiffres, un mois, une annĂ©e, et un autre code Ă  3 chiffres, si on les utilise assez souvent, au final ce n’est pas bien difficile Ă  retenir. Je vous assure que ça change la vie 😁. Et si jamais vous avez la flemme, vous pouvez toujours voir le truc suivant.

3 Utiliser Paypal. Je l’utilise surtout pour les petits achats, pour Ă©viter d’avoir Ă  rentrer Ă  chaque fois le numĂ©ro, ou sur les sites auxquels je fais moyennement confiance. La carte bleue est enregistrĂ©e une fois, et Paypal est compatible avec un trĂšs grand nombre de vendeurs.

4 Avoir une adresse e-mail dĂ©diĂ©e. J’ai une adresse e-mail que je n’utilise pratiquement que pour les achats sur internet. Ça me permet surtout d’avoir les pubs toutes au mĂȘme endroit, et si jamais l’adresse est compromise, les dĂ©gĂąts seront limitĂ©s.

Pourquoi quitter Amazon ?

On peut faire beaucoup de reproches Ă  Amazon, je ne sais pas si tous sont valides Ă  vrai dire, je retrouve en vrac : plus d’emplois dĂ©truits que crĂ©Ă©s, Ă©vasion fiscale, conditions de travail des salariĂ©s, 


Photo de WinSon 5293 sur Pexels.com

Pour ĂȘtre honnĂȘte, je ne me rappelle plus prĂ©cisĂ©ment les raisons qui m’ont amenĂ© Ă  la rupture. Je me souviens que je faisais relativement attention Ă  ne pas surconsommer, alors que les premiĂšres annĂ©es j’avais achetĂ© plus de livres que je n’arrivais Ă  en lire.

J’ai eu quelques mauvaises expĂ©riences avec la marketplace, notamment une contrefaçon une fois parce que j’avais mal sĂ©lectionnĂ© le revendeur, ça m’a Ă©nervĂ©e. Et puis aprĂšs avoir arrĂȘtĂ© un abonnement Premium, je devais systĂ©matiquement cliquer que non, je ne voulais pas reprendre Premium, et l’expĂ©rience d’achat Ă©tait bien dĂ©gradĂ©e.

En 2017, je travaillais dans une boĂźte de marketing en ligne, ce qui m’a permis de comprendre un peu mieux l’Ă©cosystĂšme dans lequel se positionnait Amazon et la mentalitĂ© d’ogre de la boĂźte. Le bouton pour acheter en un clic, tout le monde le voulait, mais Amazon l’avait brevetĂ© (oui oui, un truc aussi simple). Le catalogue immense Ă©tait bien Ă©videmment un atout Ă©norme. La « marketplace » leur permettait de faire de larges bĂ©nĂ©fices, tandis qu’ils Ă©taient (et sont probablement toujours, je n’ai pas creusĂ©) dĂ©ficitaires sur les produits « vendus et expĂ©diĂ©s par Amazon ».

La question des « marketplace » est certainement centrale. Elles se sont multipliĂ©es depuis quelques annĂ©es (sur Fnac, Darty, La Redoute, Mano Mano…). Cette idĂ©e d’offrir aux plus petits commerçants une plateforme sur laquelle les clients peuvent retrouver leurs produits parmi un plus large catalogue est gĂ©niale. Mais elle soulĂšve aussi des questions complexes : quelles sont les conditions offertes Ă  ces petits commerçants ? Si pour un commerçant il est obligatoire d’ĂȘtre sur Amazon pour vendre, n’est-ce pas problĂ©matique ?

Tout cela soulĂšve la question du monopole. On sait tous les risques qu’il peut y avoir quand quelqu’un peut abuser de sa position dominante. Au minimum, il me fallait diversifier mes sources d’achat.

Lire deux-trois articles sur les conditions de travail des employĂ©s d’Amazon n’a pas arrangĂ© les choses (j’ai trouvĂ© un article plus rĂ©cent et plus modĂ©rĂ©).

Bilan

J’ai encore profitĂ© une fois d’Amazon (via mon frĂšre, puisque je n’avais plus Premium) pour la livraison en 24h, parce que mes recherches en magasins avaient Ă©tĂ© infructueuses et que je m’y Ă©tais pris trop tard. Mais depuis, je peux dire que je vis trĂšs bien sans Amazon. En exagĂ©rant Ă  peine, je pourrais presque dire que je suis plus libre 😊 : je ne perds plus de temps Ă  naviguer sans but prĂ©cis dans les recommandations d’Amazon, et je sais que si je vais sur un site de e-commerce, c’est (en rĂšgle gĂ©nĂ©rale) parce que j’ai besoin de quelque chose.

Amazon pĂ©nĂštre aussi dans la grande distribution. Aux États-Unis ils ont rachetĂ© Whole Foods, en France ils s’allient Ă  Monoprix… ce sera sĂ»rement de plus en plus difficile d’en ĂȘtre complĂštement indĂ©pendant. En attendant, il me semble intĂ©ressant de faire tourner d’autres commerces, petits ou gros, en espĂ©rant que la concurrence fonctionne le plus longtemps possible.

Je pourrais dire que je boycotte Amazon, mais en pratique je ne m’interdis pas complĂštement d’acheter chez eux, c’est plutĂŽt que j’y rechigne, ce serait un dernier recours, dont je n’ai pas besoin 99% du temps…

Et vous, quel est votre rapport Ă  Amazon ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.