Le dico des matiĂšres #2

Un mĂ©tal : l’acier corten

J’ai dĂ©couvert l’acier Corten via un article du blog À part ça. C’est un acier oxydĂ© Ă  l’aspect rouillĂ©. Les traces de rouilles sont censĂ©es lui donner un aspect dĂ©coratif. Il a Ă©tĂ© inventĂ© aux États-Unis dans les annĂ©es 1930.

Utilisation : en architecture, pour les voitures ferroviaires, pour les conteneurs, pour des sculptures monumentales. Deavita (ou son clone designmag ?) donne des idĂ©es d’utilisations au jardin et en intĂ©rieur. Le site AGtrema que je dĂ©couvre Ă  l’instant propose toute une collection d’objets pour le jardin, tout comme Deco Metal Design. Mais on trouve aussi des objets chez Truffaut ou Leroy Merlin par exemple.

PropriĂ©tĂ©s : sa rĂ©sistance Ă  la corrosion et Ă  l’Ă©tirement lui valent son nom de l’anglais « CORrosion resistance and TENsile strength ». PossibilitĂ© de le rayer. Les nuances de teintes de la rouille Ă©voluent avec le temps. TĂąche les vĂȘtements les premiĂšres annĂ©es [source]. Pas d’entretien.

Valeur : Variable. La plaque est Ă  170€ HT / mÂČ [source] soit presque 5 fois plus cher qu’un simple acier prĂ©-laquĂ© chez ce fournisseur. Le brasero artistement travaillĂ© est Ă  plus de 2000€.

Style : industriel.

Un plastique : le formica

On le voyait partout dans les maisons dans les annĂ©es 70. Formica est une marque dĂ©signant selon les sources une mĂ©lamine utilisĂ©e dans des revĂȘtements stratifiĂ©s ou le revĂȘtement lui-mĂȘme. Cette rĂ©sine plastique a eu son heure de gloire en France dans les annĂ©es 60, quand elle recouvrait la majoritĂ© des meubles. Elle semble vouloir revenir dans les tendances selon Elle DĂ©co (article datĂ© de 2019, mais parlant de 2012 dans le texte, je suppose qu’il a Ă©tĂ© mis Ă  jour…). En fait, il est peu probable que la tendance reprenne vraiment, Ă©tant donnĂ© que la mĂ©lamine est riche en formaldĂ©hyde, reconnu cancĂ©rigĂšne… (enfin c’est sĂ»rement plus compliquĂ© que ça mais je n’arrive pas Ă  trouver d’explication claire).

Utilisation : on trouve le Formica dans la cuisine, pour les meubles intégrés, des tables, des chaises.

PropriĂ©tĂ©s : trĂšs rĂ©sistant aux chocs comme aux acides, facile Ă  nettoyer, inusable. Et polluant…

Valeur : le prix varie fortement en fonction de la piĂšce, compter gĂ©nĂ©ralement une bonne centaine d’euros (entre quelques dizaines et plus de 1000€ sur le bon coin).

Style : vintage.

Notre maison est Ă©quipĂ©e de meubles de cuisine en formica. Je confirme, le revĂȘtement est ultra-rĂ©sistant : en le briquant au tampon-jex avec de la soude, ça redevient nickel. Par contre, les panneaux sont quand mĂȘme usĂ©s : ils se sont dĂ©collĂ©s et cassĂ©s ici et lĂ . Le meuble finira donc probablement Ă  la dĂ©chetterie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.