Visite de Roche Bobois

J’ai profitĂ© d’un rĂ©cent passage au CNAM pour visiter l’une des boutiques parisiennes de Roche Bobois, sise boulevard de SĂ©bastopol, juste Ă  cĂŽtĂ© du musĂ©e des Arts et MĂ©tiers. Cette boutique est un vĂ©ritable labyrinthe sur 3 niveaux. On n’en finit pas de passer de piĂšce en piĂšce, en montant et descendant des escaliers de toutes sortes. De fait, je crois avoir fait le tour mais je n’en suis pas sĂ»re Ă  100% ;-).

Je dois dire que je n’ai pas Ă©tĂ© vraiment sĂ©duite parce que j’ai vu. J’ai apprĂ©ciĂ© certaines piĂšces, c’est vrai, mais je ne les mettrais pas chez moi pour autant. Pour raison de prix et de place, bien sĂ»r, mais aussi parce que ce n’est pas vraiment mon style.

J’ai surtout voulu tester les fauteuils et les canapĂ©s. Grosse dĂ©ception : la plupart des canapĂ©s sont beaucoup trop profonds, j’ai du mal Ă  me relever aprĂšs ĂȘtre assise, et j’ai le dos mal calĂ© malgrĂ© les coussins. Les fauteuils sont gĂ©nĂ©ralement beaucoup mieux calibrĂ©s. Les fauteuils Edito et Dot sont pivotants, et je trouve ça assez rigolo et pratique. Pour les autres, ce que j’aime, c’est le revĂȘtement cuir, trĂšs chaleureux. Pour un petit salon je crains que ce soit difficile de les faire rentrer quand mĂȘme, et vu le prix je vais y rĂ©flĂ©chir plutĂŽt trois fois que deux.

Fauteuil Byblos, 2512€ ; Fauteuils Zeste, 1920€ ; Fauteuil Edito (finition cuir), 2190€ ; Fauteuil Dot, 1640€

CĂŽtĂ© table, le style est plus variĂ© que chez les Scandinaves. L’aspect du merisier est trĂšs chic. Justement, trop chic. La table industrielle a un dĂ©faut que je vois trĂšs souvent : des pieds volumineux, qui rendent l’assise inconfortable en bout de table.

La collection Hauteville, avec une belle table de repas Ă  2060€. DiamĂštre 120, avec rallong 50 cm. Existe aussi en diamĂštre 100, avec 1 ou 2 rallonges de 50cm, ce qui peut permettre une trĂšs belle tablĂ©e. Finitions personnalisables.
La table de repas Syntaxe, 3340€

Les tables basses sont rondes, ovales, rectangulaires, gigognes ou Ă  tiroir… il y a des idĂ©es Ă  prendre. L’ovale trĂšs allongĂ©e peut mieux s’adapter dans certaines piĂšces. Les tiroirs, toujours pratiques — mais est-ce que ça ne rend pas la table trop lourde et encombrante ?

Table basse Ă  tiroir non identifiĂ©e ; Table basses Maison Lacroix finition Onyx 1, 2060€ et 2, 1680€ ; Table basse Patchwork, 3470€ et banc TV Patchwork, 3290€

Autre meuble ayant attirĂ© mon regard curieux : la bibliothĂšque, dans laquelle les livres sont rangĂ©s Ă  45° par rapport au mur. Une façon originale de les aligner, qui permet de jouer avec diffĂ©rentes positions. Bon Ă©videmment, la vraie question, c’est : est-ce que c’est pratique au quotidien ? Est-ce que ça ne fait pas plein d’angles vides difficiles Ă  atteindre avec mon chiffon. Et puis elle a le dĂ©faut si courant des bibliothĂšques : elle est ouverte, mes livres vont prendre la poussiĂšre :-(.

Que retenir de cette visite ?

  • Le cuir c’est confortable et chaleureux, je ne dirais pas non Ă  un petit fauteuil,
  • Penser Ă  la table ronde Ă  rallonges pour gagner de la place,
  • Le design c’est cher et pas forcĂ©ment plus confortable que le reste, ni plus pratique, ni plus joli. L’avantage ? La qualitĂ© et la possibilitĂ© de personnalisation.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.